Rencontres internationales de l'Écologie Sociale (26-29/9)


Identité Amérique Indienne n'a pas pu participer cette fois-ci à cette belle initiative, étant donné nos engagements dans d'autres projets, mais nous la soutenons de coeur.

Avec sa multitude de projets écologiques et solidaires déjà existants, Liège est un terrain fertile pour les graines de l’écologie sociale. En tant qu’habitant·e·s de cette ville, nous avons eu envie de nous retrouver pour nous organiser et y accueillir, après Lyon et Bilbao, les Troisièmes Rencontres internationales de l’écologie sociale (IIIᵉ RIES) inspirées par la pensée de Murray Bookchin.

Nous sommes de plus en plus nombreuses et nombreux à chercher une voie pour dépasser ensemble un système capitaliste toujours plus autoritaire et destructeur. Ces rencontres seront un moment pour penser l’organisation et l’échange entre des personnes et des groupes qui se sentent concernés par la transformation de la société.

La raison de ces rencontres: repenser notre modèle de société

La logique capitaliste de marché et de profit intoxique l’ensemble de notre société, entraînant souvent la destruction des liens sociaux et des écosystèmes. La soumission au capitalisme, garantie par les gouvernements en place et par le système économique qui se base sur la compétition et la croissance continue, entretient des conflits armés et met en danger la vie sur notre planète.

Étant donné la profonde influence du capitalisme sur le fonctionnement de nos sociétés, des réformes politiques, économiques ou sociales partielles se révèlent insuffisantes, voire inutiles. Un bouleversement radical des structures actuelles et de notre façon de penser et d’agir est nécessaire. Les questions suivantes se posent alors : «Que faire ?», «Vers où aller ?».

Qu’est ce que l’écologie sociale?

 

À travers une analyse des mouvements révolutionnaires et de l’histoire, l’écologie sociale articulée par Murray Bookchin offre des perspectives et des outils pour une société libre: l’autogestion politique et économique, la démocratie directe avec des communes qui travaillent ensemble dans une confédération. Aujourd’hui plusieurs expériences réelles montrent qu’une organisation selon les principes politiques de l’écologie sociale est possible, tels le confédéralisme démocratique au Rojava (Kurdistan) ou les communautés zapatistes au Chiapas (Mexique).
En Europe, des luttes exemplaires marquent une volonté de tendre vers ce type d´organisation comme les Gilets Jaunes de Commercy qui ont mis en place une assemblée populaire, revendiquée comme base au municipalisme libertaire ou la ZAD à Notre-Dame-des-Landes.

 

Rencontres internationales - Écologie Sociale

Imprimer PDF

Retour en haut de page

© Identité Amérique Indienne 2019 - Joomla Templates