News Sud - mars 2020

NEWS SUD DE MARS 2020 DE NOTRE PARTENAIRE AU PÉROU "LES JEUNES INKAS VIVANTS " - Danielle Meunier

    A) Pour resituer les détails des Jeunes Indigènes Inkas Vivants en 2020

Pour resituer le cadre de notre action de coopération, si vous prenez nos infos en cours de route : IAI au Pérou, travaille avec la présence depuis 5 ans (2015-2020) de la bénévole pensionnée, Danielle Meunier (fondatrice de l’association IAI voici 30 ans, et d’Alter voyages en 2008) avec une association quechua, jeunes indigènes inkas vivants.

L’association inka s’est formée en 2008 avec la décision des membres de 4 communautés des hautes Andes situées à 50 km du Machu Picchu, à 1h de Ollantaytambo, perchées à 3 600 jusqu’à 4600m d’altitude.

 

Les 4 buts principaux des Inkas vivants sont :

1) sortir de l’extrême pauvreté par diverses activités dont la principale est l’accueil de touristes, volontaires et stagiaires nationaux ou internationaux.

2) le second but important est de conserver l’identité et la culture d’origine inka dans tous ses aspects, la justice communale, la propriété collective, le travail collectif, la solidarité, le vêtement traditionnel, le chapeau traditionnel, la langue quechua, la spiritualité, le tissage cosmique, l’agriculture organique, la défense pour l’environnement et le territoire.

3) un troisième thème important est la domination de 2 mondes, le monde traditionnel et le monde moderne, avec ses caractéristiques, informatique, écriture, études, liens avec les institutions comme les municipalités, etc.

4) le quatrième thème est la création de la première entreprise de vente des futures productions de chapeaux, de vêtements de mode, de remèdes de plantes médicinales… de manière à créer des petits emplois pour les jeunes qui, s’ils ne trouvent pas d’occupation dans la communauté, souffriront l’expérience difficile de la migration en ville. Jusque à présent, la migration est minime, mais elle s’intensifiera certainement si rien n'est développé.

 

B) L’administration de l’Aso inka

L’Aso en 2019 est passée de 45 à 35 membres, car une dizaine de membres ne participaient pas activement ou rechignaient à donner une cote part pour recevoir le bénéfice des projets. En 2020, nous sommes donc 35 membres actifs. Le 20/12/ 2019, 6 nouveaux dirigeants ont été élus. Le Nouveau Président est Daniel Laucata Medina, la trésorière est Rosalia Melo Huaman…En quelques années, les dirigeants se sont beaucoup mieux organisés, ils trouvent plus de temps et sont proactifs. Toutefois, l’intervention extérieure de Marc le coopérant Suisse pour la gestion du marketing de tourisme et la gestion des projets de Danielle est encore nécessaire. Le défi 2020 est la formation informatique des dirigeants qui se destineront à administrer le tourisme et des projets, ainsi que l’intégration d’un groupe d’étudiants qui aident aux gestions.

En octobre 2019, nous avons reçu la mauvaise nouvelle du bureau des impôts. Nous devons changer les statuts créés en 2008, car nous sommes une association sans but lucratif et les ventes doivent être faites par une entreprise communale, que nous créerons en avril. Entre novembre et mars nous avons fait toutes les démarches nécessaires avec des avocats, des notaires et les registres publiques pour avoir nos statuts sans l’aspect commercial. Le 20 mars, la mission sera accomplie. Ouf. En avril commencera alors d’autres démarches pour créer une entreprise communale de productions diverses : livres, remèdes médicinaux, vêtements de mode, tourisme, …

 

C) 2 projets 2019 terminés avec succès, un nouveau projet de tourisme approuvé et 4 projets 2020 qui seront sans doute approuvés

1)Le projet EDUCATION1, financé par l’ONG Talitha Koum de Bruxelles (4150€) en 2019 nous permet d’avancer. Le volet alphabétisation s’est développé entre mars et décembre pour 60 femmes tisserandes, au-delà de nos membres. Le volet formation informatique se développe au profit de 10 dirigeants élus et ex dirigeants. Nous avons créé le premier local administratif dans la communauté de Huilloc, doté de la première bibliothèque de lecture avec 170 livres.

En février 2020, nous avons déposé le projet EDUCATION2 à Talitha Koum pour une somme de 10000 € et nous attendons son acceptation. Ce projet est plus important. Le volet Alpha et TIC, formation informatique, continue.

 

7 nouveaux volets s’ouvriront :

1) 4 membres de chaque communauté élus le 11/12 comme historiens, vont écrire les histoires liées aux sites archéologiques de notre vallée. Ce travail d’investigation produira un livre à vendre. Le but plus important du projet sera de lutter contre les concessions minières avec l’argument que nous avons beaucoup de sites archéologiques protégés par le Ministère de la culture et que ces sites et leurs histoires sont une interdiction pour l’exploitation minière.

2)Les historiens élus commenceront un second travail d’investigation “Les souffrances vécues durant la colonisation espagnole dans notre vallée.”

3)Amélioration de l’auto-estime des femmes tisserandes à travers l’expression verbale et un matériel d’amplification acheté. Amélioration de la démocratie à travers la création d’une œuvre de théâtre et le travail de coach d’un artiste liégeois. Le but de la pièce de théâtre sera l’expression des communautés contre les concessions minières.

4)L’invitation dans les communautés d’orateurs et historiens, chercheurs de la culture inka, pour compléter le panorama historique et actuel de notre réalité locale.

5)Continuité du télécentre ouvert pour les collégiens après l’école

6)L’aide aux devoirs des enfants de primaire.

7)l’invitation durant une semaine en octobre de centaines de peintres professionnels pacha muralistes du monde entier, pour créer des peintures murales contenant les expressions contre la mine et pour la vie, pour l’environnement.

Espérons très fort que ce Budget nous arrive bientôt pour tout ce grand travail !

 

2)Projet de TOURISME1 financé par l’ONG de Madrid EUROPA MUNDO (12900 €) en 2019, nous a permis d’acheter pour tous les membres : un matelas, deux coussins, un édredon, des couvertures, 35 céramiques artisanale de vaisselle, tasses, assiettes, plats. Des tabliers de cuisine avec le logo de l’association. Le projet nous a donné une formation de 5 jours pour 35 membres, donnée par un professeur d’université de Cusco en gastronomie novo andine. Tout ce travail a donné une meilleure confiance en la gestion de notre association de la part de nos membres.

Europa Mundo, nous a accepté le projet TOURISME2 avec un budget de 10000€ pour améliorer la sécurité des familles et des visiteurs, que nous recevrons le 15/3 et que nous utiliserons entre mars 2020 et janvier 2021. Nous acquerrons deux bouteilles d’oxygène, des planches de WC, des petites pharmacies avec quelques médicaments, une formation de 35 membres en premiers soins avec les pompiers de Urubamba, etc…

3) Le projet Suisse de tourisme SST, nous l’avons rentré pour une seconde fois et attendons leur réponse.

4) Nous avons rentré un projet de radio communautaire et nous attendons la réponse de l’institution Cultural Survival.

5) Le projet Inka Moda (10300€) financé par une ONG de Madrid CODESPA et Copesco du Pérou, commencera bientôt quand nous recevrons tout le matériel : 8 machines à coudre, une formation à la couture, des tissus, des laines, des fils, etc…

6) Le projet de plantes médicinales financé grâce à un appel aux dons d'IAI ((500€) servira, selon ce que nos membres ont décidé le 1/3 à la création de pommades médicinales à vendre à Cusco et aux touristes, et à une formation plus élargie à la création de pommades.

7) Le projet de formation aux chapeaux de feutre de laine blanche des hommes de la vallée a eu lieu en septembre 2018. C’était un projet demandé depuis au moins 2013. Les membres n’ont pas encore trouvé le temps de mettre en place les ateliers de production. Ce mois-ci à Patacancha, un groupe dirigé par Rolando a commencé. Nous espérons qu’ils continuent de nombreuses années. L’atelier de production de Huilloc traîne encore.

 

D) Le rôle des stagiaires et volontaires en 2020

Durant 3 mois, nous recevons 2 stagiaires qui appuient nos activités. Sarah et Marie sont étudiantes en coopération internationale à Liège. Elles s’immergent complètement dans une autre culture pour mieux la comprendre. Les valeureuses et chaleureuses jeunes filles affrontent les difficultés du froid, des coups de soleil, de la tourista, du manque de douche chaude, d’un autre régime alimentaire, des conditions de travail parfois difficiles, des lenteurs, des réunions postposées etc… Elles changent toutes les semaines de famille d’accueil pour rencontrer plus profondément chacune. Leurs tâches sont notamment : les traductions du français à l’espagnol du projet EDUCATION2, recherche de plantes médicinales, traduction à l’anglais d' une lettre à une fondation d’ appui aux enfants, l’ informatisation des plans d’action, organigramme, actualisation du registre des membres de tourisme qu’une stagiaire de 2019 (Antoinette) avait commencé, compléter le registre des icônes textiles entamé par Julie en 2017, rentrer elles-mêmes un projet de plantes médicinales à la ville de Liège, etc…Pour notre association, le travail de jeunes stagiaires est fort important, car elles sont professionnelles et peuvent apprendre et fournir une aide précieuse.

Une volontaire professionnelle photographe apparaîtra en avril, pour faire de belles photos des plantes médicinales dans le but de créer le livre de plantes médicinales de notre vallée.

 

E) La lutte contre deux concessions minières

Une autre association de la vallée est importante : “la ronda campesina”. Elle a découvert la présence de 2 concessions minières aux sommets de notre vallée en octobre 2019. Il y a eu une conférence de presse pour 8 journalistes, une manifestation pacifique de 4000 personnes de 132 communautés a Ollantaytambo, j’ ai rentré un projet (5000€) à l'ONG COOPERACTION de Lima pour ouvrir un espace de bureau à Ollantaytambo, centralisant tous les documents pour une reconnaissance de notre vallée de l’UNESCO, pour la biodiversité, pour agriculture bio, pour un patrimoine culturel unique avec les danses de wallata (patrimoine culturel du Pérou), etc…Samedi passé, le 29/2, la ronda campesina a réuni 2000 personnes pour écouter les témoignages d’ autres communautés du côté du lac Titicaca souffrant d’agression policières massives perpétrées par des centaines de policiers et de militaires, défendant les investisseurs des concessions contre les « comuneros ». Ce mardi 6 mars 2020, Cooperación organise une réunion pour la géoréférentiation satellite de 8 communautés avec le but d’informatiser les limites, frontières des communautés. Nous avançons lentement mais nous arriverons à empêcher le désastre qui serait causé par la pollution du mercure des 2 ruisseaux, des lagunes, de l’air à cause des transports de camions de matières et poussières toxiques et la dégradation de la santé de plus de 6000 personnes.

 

F) L’agence Odysway de Paris

Elle nous enverra en avril une famille avec 3 jeunes filles. Ce sera le cinquième groupe que nous recevrons de France. Je suis leur accompagnatrice-traductrice. La collaboration avec Odysway est excellente dans ce sens que les voyageurs intéressés par ce genre de voyage d'immersion sont en recherche de shamanisme, d’un environnement pur, de découverte d’une autre culture et sont à chaque fois très émotionnés, reconnaissants et respectueux. Cela est très enthousiasmant pour tous ici. Ce genre de voyage, soit via Identité Amérique Indienne, soit via Odysway, cherche à connaitre notre monde cosmique relié aux énergies naturelles de l’eau, du vent, du soleil et de la terre ou Pachamama. Les voyageurs peuvent mieux comprendre les liens cosmiques que les humains ont beaucoup perdus ces 4 derniers siècles, voire plus, mais qui existent encore chez les peuples originaires d’Amérique du sud. Lors de nos voyages, il s’agit de réapprendre le lien pacifique, aimable, de fraternité aux autres, approfondir le lien en immersion dans la nature et apprendre les solutions que ces peuples mettent en place pour vivre la philosophie du « buen vivir » en harmonie avec les humains et la planète.

 

G) Désastres naturels du Pérou

La saison des pluies fut intense dans les Andes ces deux derniers mois. Des glissements gigantesques ont eu lieu à Tacna et un fleuve a débordé le 24 février sur le chemin alternatif du Machu Picchu à Santa Teresa, district de la Convention, détruisant 4 ponts, causant la mort de 20 personnes, des disparus, détruisant 300 maisons et l’agriculture, emportant tracteurs, camions et voitures. Deux villages ont disparu, un pont aérien a évacué des touristes et des locaux. D’autres ont tout perdu et sont forcés de se déplacer et migrer.

 

 

 

C’est fou tout ce que nous pouvons arriver à faire avec l’union et la participation de tous, avec la détermination commune. Nous vous invitons à vous joindre à cette participation et solidarité Nord/Sud en versant vos dons sur le compte Sud d'IAI : BE 43 0016 7157 2001 (communication : Inkas Vivants).

 

NEWs sud mars 2020

Danielle Meunier : contact direct : 0051 991671700, Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.

Imprimer PDF

Retour en haut de page

© Identité Amérique Indienne 2020 - Joomla Templates