Mouvements de solidarité et cris d'alarme à Liège

En mai dernier, le collectif Wallonie Horeca a lancé un le mouvement des "assiettes vides" pour lever leur voix auprès des autorités publiques face à la crise sanitaire Covid19. Dans la même période, le tissu culturel et associatif liégeois a lancé un appel "Solidarité Liège Culture". Celui-ci s'adressait aux responsables politiques de la Ville et de la Province. Il demandait de prendre en considération ces structures ou acteurs fragilisés de notre secteur, et par conséquent de limiter les dégâts culturels, économiques et humains engendrés par la pandémie.
Au mois de novembre dernier, une jeune indépendante liégeoise de notre quartier (St. Gilles), Alysson, a mis fin à sa vie, après avoir tout perdu. C'est un événement dramatique qui a bouleversé le quartier et revolté les petits commerçants à Liège. Alysson est devenue une victime collatérale mais aussi un symbole de cette pandémie. C'est ainsi que beaucoup de commerçant liégeois ont lancé un cris d'alarme, une nouvelle campagne de sensibilisation "commerce à vendre" concernant les commerces jugés non essentiels par les autorités publiques.

 

Pour ceux ou celles qui ont l'oportunité ou l'envie de donner un petit coup de pouce à des personnes demunies lors de cette drôle de période, il y a le mouvement citoyen #PourEux Liège. Il est destiné à permettre à chacun de se nourrir chaque jour en cette drôle de période. Pour participer, il existe deux options: cuisiner ou livrer les repas.
campagne commerce à vendre

Imprimer PDF

Retour en haut de page

© Identité Amérique Indienne 2021 - Joomla Templates