Nouvelles Sud - mai 2021

Voici les nouvelles de Danielle Meunier,

volontaire à Cusco Pérou pour IAI

 

Le Pérou à l’heure des élections présidentielles

Ce mois d’avril, tant pour le Pérou que pour notre association jeunes inkas vivants, c’est l’effervescence, beaucoup d’énergies en route.

Le 11 avril, 25 millions de péruviens votaient en pleine pandémie, amplifiée par la variante brésilienne. La personne qui a obtenu le plus de voix est le professeur, Pedro Castillo, humble agriculteur, connu par la manifestation des enseignants qu’il a menée en 2017. Il représente l’espoir du peuple, le prochain changement de régime au Pérou. Un système comparable au système Bolivien se développerait dans les 5 ans à venir. Le professeur Pedro Castillo a reçu 16,1% des votes le 11/4 mais en est maintenant à 41% d’espoir de votes. Il est sans conteste le choix du peuple. Le Pérou pourrait ainsi participer à ce rêve de la “Grande Patrie”, dans lequel jouent la Bolivie, l’Argentine et le Mexique…

D’autre part, il existe des perspectives obscures et incertaines incarnées en la personne de Keiko Fujimori, la fille de l’ex-dictateur Fujimori. Elle a obtenu 11% de vote le 11 avril et est montée aujourd’hui à 21%, la moitié de Pedro Castillo. Keiko est le vote de la corruption et du néoliberalisme. Elle est la honte nationale. La date du second tour des élections est fixée au 6 juin. Ce jour là, le Pérou sera triste ou bien il sera exultant de joie de pouvoir tourner avec joie la page de la colonisation, de l’exploitation, et de tout le malheur vécu durant 528 ans… à suivre.

 

Les jeunes indigènes inkas vivants, un dynamisme sans précédent

Au sein de notre association de manière déterminée et ordonnée, nous vivons une succession de formations pour transformer les plantes médicinales de la vallée en pommades, shampooing ou huiles essentielles. Ce mouvement créatif a trouvé une belle énergie, pour échapper à la famine, car il n’y a plus de travail et plus de tourisme suite à la crise Covid. La vente des produits phytothérapeuthiques produiront un peu de rentrées économiques pour les familles. Ce projet est possible grâce au soutien de la Commission Liège Solidarité de la Ville de Liège, à hauteur de 4000 euros.

Marc Fessler, le coopérant de l’ONG Comundo est retourné en Suisse et nous nous organisons avec les forces vives de L’association pour tenir à jour la page web, Facebook, email,… C’est un plus pour une meilleure coordination.

Un nouveau projet se met en place grâce au financement de 3000 euros reçu du Ministère de la Culture de Cusco. “Musée/atelier d’instruments de musique lié à la danse traditionnelle de Wallata”. Le projet vise l’enregistrement et la conservation des chants connus de deux personnes âgées, l’ aménagement du local du musée et école de musique inka dans la maison de Sergio et Hypolita, l’achat du matériel qui servira à la fabrication d’instruments de musique inkas avec la participation des shamans et des personnes âgées. L’initiative est intergénérationnelle et les instruments pourront être vendus sur les marchés.

Il est possible qu’un des projets adressé sans résultats au Ministère de la Culture pour l’aménagement de l’atelier inka moda trouve enfin le financement désiré de 17 000 euros pour payer la formation en couture de 40 tisserandes…. Espérons le mois de mai pour avoir la nouvelle.

 

De manière urgente, nous cherchons des fonds pour poursuivre l’atelier de chapeaux traditionnels. (cf appel aux dons)

 

projet plantes médicinales


Imprimer PDF

Retour en haut de page

© Identité Amérique Indienne 2021 - Joomla Templates